Un mythe de papier poétique

Publié le par Les Giboulées de la Marionnette

Moi, Herbert, cousin de papier,
Suis parti à la rencontre d'un monde familier,
Là où le mythe se confronte à l'actualité,
Où l'on évoque l'Homme et ses fragilités...


Où demeure la compagnie des Anges au Plafond,
Il y a une magie de la représentation,
Se mêlent alors manipulation et interprétation,
Grâce à l'enthousiasme et à la convivialité de ces compagnons...


La musique est porteuse d'images,
Dans un spectacle qui s'adresse à tous les âges,
Sur le radeau d'Oedipe nous partons à l'abordage,
Du mythe d'Antigone il y a dépoussiérage...


Deux volets qui n'en forment plus qu'un,
Agrippons les fils de l'histoire de la main,
Et laissons nous emporter par la tragédie de deux destins,
Sans jugement aucun....

 

PS: je vous conseille d'applaudir La Tragédie des Anges au Maillon Wacken mardi 27 et mercredi 28 !

Bon spectacle,

Herbert. Groupe2

Publié dans lumière sur ...

Commenter cet article